Numéro 46



Sommaire

Alia Gana et Michel Streith
Introduction

Jean-Louis Chaléard, Alicia Huamantinco, Évelyne Mesclier
Les dernières grandes coopératives péruviennes à l'épreuve de la privatisation

Pascal Grouiez
Libéralisation et régulation non marchande du patrimoine foncier agricole russe (1991-2006)

Véronique Ancey, Abdrahmane Wane, Andreas Müller, Daniel André, Grégoire Leclerc
Payer l'eau au Ferlo. Stratégies pastorales de gestion communautaire de l'eau

Séverine Lagneaux
Fin ou "retour" du paysan roumain en Europe ?

Alia Gana
Restructurations agricoles en Tunisie : adaptations et différenciation

Catherine Darrot
La voie paysanne polonaise, une chimère structurelle qui déconcerte l'Europe "Centre"

Linda Gardelle
Adaptation au marché ou besoin d'Etat ? Les réorientations dans l'élevage nomade en Mongolie et au Mali

Kamala Marius-Gnanou
Debt bondage, seasonal migration and alternative issues: lessons from Tamil Nadu (India)

Angela Barthes
L'agritourisme dans les Alpes slovènes depuis 1991, choix ou contrainte pour les ménages agricoles ?

Jean Balié, Ève Fouilleux
Enjeux et défis des politiques agricoles communes en Afrique

Michel Streith
La notion de développement durable est-elle exploitable ? Réflexions à partir d'un projet franco-polonais

Marie-Hélène Dabat, Bénédicte Gastineau, Olivier Jenn-Treyer, Jean-Pierre Rolland, Cécile Martignac, Alain Pierre-Bernard
L'agriculture malgache peut-elle sortir de l'impasse démo-économique ?

Restructurations agricoles au Sud et à l'Est

Ce numéro consacré aux restructurations agricoles paraît au moment où l'explosion des prix des matières premières agricoles, et les crises alimentaires auxquelles elle conduit dans plusieurs pays, contribuent au grand retour de l'agriculture dans l'actualité internationale et dans les priorités des politiques publiques. Son objectif est d'analyser les mouvements de restructuration de l'activité agricole dans le contexte des processus d'intégration régionale et de mondialisatin à travers un regard croisé entre des situations étudiées au Sud et à l'Est. La mise en parallèle de ces situations part de l'hypothèse suivante : des dynamiques agricoles participant des mêmes logiques sont à l'oeuvre aux marges orientales et méditerranéennes de l'Europe, ainsi que dans certains pays d'Asie, d'Afrique ou d'Amérique latine où l'agriculture a pu remplir un rôle de redistribution sociale important. Résultant des conséquences de la privatisation des terres et des entreprises ainsi que de la libéralisation des marchés, elles consuisent partout à une recomposition des bases sociales de la production et à de nouvelles divisions du travail et de l'espace.


Recherche