Numéro 45



Sommaire

Alexis Sierra et Jérôme Tadié
Introduction

Jean Rivelois
Marges sociales et territoriales à Mérida (Mexique)

Paulo S. da Costa Neves
Police de proximité et dualité de la sécurité publique dans la ville d'Aracaju, Brésil

Marie Morelle
Les enfants de la rue à Yaoundé (Cameroun) et Antananarivo (Madagascar)

Nicolas Puig
Entre villes et camps : musiciens palestiniens au Liban

Armelle Choplin, Riccardo Ciavolella
Marges de la ville en marge du politique ? Exclusion, dépendance et quête d'autonomie à Nouakchott

Caroline Stamm
Commerce de rue et politiques publiques dans les centres historiques

Robert d'Ercole, Alexis Sierra
Enjeux urbains contradictoires et vulnérabilité accrue dans un espace marginal péricentral : la rive gauche du Rimac à Lima (Pérou)

Céline Pierdet
Marges aquatiques et politiques urbaines au centre de Phnom Penh (Cambodge)

Sylvain Rode, Alexis Sierra
Marges urbaines et risques à Tours et à Quito : essai de comparaison Nord-Sud

Julien Le Tellier
À la marge des marges urbaines : les derniers bidonvilles de Tanger (Maroc)

Fouzia Bendraoua, Sid Ahmed Souiah
Quand les pouvoirs publics produisent de nouvelles marginalités urbaines : les recasés de Nedjma à Oran (Algérie)

Marc-Antoine Pérouse de Montclos
Marges urbaines et migrations forcées : les réfugiés à l'épreuve des camps en Afrique de l'Est

Sébastien Velut, Cécile Faliès
Marges urbaines, marges rurales entre Santiago du Chili et Valparaiso

La ville face à ses marges

Comment les marges influencent-elles les politiques urbaines ? Quelle est leur signification dans les villes du Sud ? L’objectif de ce numéro est d’aborder la société urbaine par ses marges en étudiant leur organisation, leur évolution et la manière dont elles s’insèrent dans les logiques de pouvoirs en ville. A partir d’études de cas précises, les articles réunis ici présentent la diversité, la complexité et la richesse des situations à diverses échelles. Ils montrent comment la construction et la transformation de la ville se comprennent en prenant en considération les populations et les espaces relégués. Grâce à des approches tirées de la diversité des sciences sociales, ils analysent les différents points de vue, ceux des responsables publics et des acteurs des marges. C’est dans ces chevauchements de compétences et de pouvoirs que se crée l’urbanité.


Recherche