Numéro 29



Sommaire

Laurent Vidal
Réfléchir l'objet : pour une rénovation des sciences sociales de la santé

Mohamed Mebtoul
"L'introuvable" césure public-privé en Algérie. De nouveaux objets en santé dans le champ de la privatisation des soins

Marc-Éric Gruénais
Les qualités de l'offre de soins confessionnelle en Afrique subsaharienne

Pascal Handschumacher, Jean-Pierre Hervouët
Des systèmes pathogènes à la santé publique : une nouvelle dimension pour la géographie tropicale

Jean-François Werner
D'une image à l'autre ou pourquoi et comment étudier les usages et pratiques de l'imagerie médicale à Dakar

Tidiane Ndoye, Véronique Poutrain
L'évolution des savoirs et des pratiques médicales : l'exemple de la lutte contre le paludisme au Sénégal

Bernard Cherubini
L'apport de l'anthropologie à la mise en œuvre d'une politique de prévention : du vécu de la maladie à l'analyse du raisonnement préventif

Fred Eboko
De l'intime au politique : le sida en Afrique, un objet en mouvement

Bernard Hours
Trois objets-étapes de la globalisation de la norme de santé

Les objets de la santé

 

Editeur scientifique :

Laurent Vidal

 

 

Les sciences sociales de la santé travaillant dans les pays du sud ne peuvent plus faire l'économie d'une réflexion sur la construction de leurs objets. Prises entre la complexité des évolutions sanitaires (nouvelles pathologies ou réactivations d'anciennes ; places de la technique, du religieux, du privé ou de l'associatif dans les soins...), les apports de disciplines jusqu'alors peu mobilisées et l'incitation ? une "interdisciplinarité " souvent mal définie, elles voient leurs démarches se transformer.

Pour ne pas être les spectateurs passifs de ces transformations, les sciences sociales doivent s'engager dans un exercice de réflexivité : les conditions et les modalités de construction de ses objets sont au centre de cette réflexion qui, loin d'être conçue comme un enfermement disciplinaire, est tout au contraire le préalable pour une rénovation des sciences sociales de la santé. Dès l'instant où elles s'interrogent sur la "demande" (médicale, sociale ou politique), sur les concepts mobilisés par la santé publique et les acteurs du "développement sanitair ", sur la collaboration avec les autres disciplines et sur leurs propres méthodes de recherche, les sciences sociales se dotent des moyens d'aborder de façon originale, aussi bien des objets nouveaux que des objets plus traditionnels "revisités".

Singularité de la démarche qui associe retour sur soi et travail aux marges des autres disciplines de la santé que sont la santé publique et l'épidémiologie mais aussi la science politique ou la philosophie.


Recherche