Les mobilisations ethniques ou religieuses qui accompagnent la généralisation du multipartisme en Afrique sont souvent interprétées comme signe d’un échec de la démocratisation. Ce numéro d’autrepart prend le parti de banaliser ces dynamiques identitaires, de les concevoir comme un paramètre ordinaire du politique dans les situations de transition que connaît l’Afrique aujourd’hui.
Pour les auteurs, ce n’est pas le pluralisme socioculturel en tant que tel qui compromet la construction démocratique mais la façon dont il est géré. L’expression de ces identités exerce certes des pressions centrifuges, mais dans un contexte où mondialisation et désengagement des Etats stimulent partout des replis identitaores et des retours au local.
Alors, dans le contexte particulier de l’Afrique, comment analyser l’effet de ces évolutions ?
Besoin d’Etat ?. Mode d’accès à l’Etat ? Tel est l’enjeu de ce numéro.

 

Prix au numéro : 18,29 euro

 

 

Afrique : les identités contre la démocratie

René Otayek



R. OTAYEK
La démocratie entre mobilisations identitaires et besoin d’Etat : y a-t-il une «exception» africaine ?

M. BERTRAND
Décentralisation et culture politique locale au Mali : de la réforme territoriale au cas de Bamako.

E. FAUROUX
Une transition démocratique et libérale difficile dans une région périphérique de l’Ouest malgache.

M.A. DE MONTCLOS
La ville à la pointe des changements ? Lagos entre opposition et diversion.

L. BAZIN
Domination extérieure et dénonciations ethnique en Côte-d’Ivoire.

J.M. DOLBEAU
Eglises chrétiennes et démocratisation en Afrique du Sud.

C.M TOULABOR
Violence militaire, démocratisation et ethnicité au Togo.

M.F. LANGE
Insoumission civile et défaillance étatique : les contradictions du processus démocratique malien.


F. ROUBAUD
Religion, identité sociale et transition démocratique à Tananarive : de fidèles en citoyens.


M. CAHEN
L’Etat ne crée pas la nation : la nationalisation du monde.

 


Recherche