Résumé


Les qualités de l'offre de soins confessionnelle en Afrique subsaharienne

Marc-Éric GRUÉNAIS

Anthropologue, IRD, Institut d'Étude Africaines, Université de Provence


L'offre de soins confessionnelle chrétienne est généralement considérée comme offrant des prestations de meilleure qualité que les structures publiques. L'adhésion des personnels de santé à des valeurs religieuses et l'organisation spécifique des structures de santé confessionnelles semblent pouvoir favoriser les vertus de compassion et d'empathie envers les usagers des structures de soins, et qui sont considérées comme des gages de soins de qualité. Cependant, les opinions favorables largement partagées sur les structures confessionnelles ne correspondent pas toujours à la réalité. Surtout elles se rapportent à des structures faisant partie de puissantes organisations religieuses, disposant d'aides importantes et qui permettent de délivrer des prestations de qualité. Il n'en reste pas moins que ces organisations ont eu à gérer la tension entre la primauté du médical ou du religieux dans l'offre de soins, et à édicter parfois leurs propres règles de fonctionnement, quitte à délivrer des prestations limitées en désaccord avec les directives nationales et internationales. En fait, il convient de ne pas surestimer l'importance de l'adhésion à des valeurs religieuses chrétiennes comme facteur explicatif de la qualité, et de replacer l'offre de soins confessionnelle dans le contexte global de la structuration des espaces sanitaires en Afrique. Au-delà de l'intérêt spécifique porté à la contribution des missions chrétiennes à l'offre de soins en Afrique, le présent article se veut également une contribution à une interrogation sur la notion de "qualité des soins" tant débattue dans les réflexions de santé publique.

Mots-clés : Afrique - systèmes de santé - qualité des soins - missions chrétiennes.