Résumé


De l'intime au politique : le sida en Afrique, un objet en mouvement

Fred Eboko

Chargé de recherche, politologue, IRD, UR "Socio-anthropologie de la santé"


Au terme d'une recherche doctorale sur la question du sida en Afrique (Cameroun), le passage incessant des frontières disciplinaires permet un éclairage rétrospectif. Arrimée à la science politique, cette recherche a connu de longues escapades du côté de la sociologie et de l'anthropologie. Les raisons de ces voyages académiques méritent d'être intérrogées, autant que l'expérience empirique qui leur donne sens et les justifie. Les interrogations épistémologiques de cette recherche peuvent se résumer ainsi : comment étudier en science politique une politique publique en l'absence de travaux politologiques sur la question ? Autrement dit, comment mettre à profit des questions politistes qui ont été posées par des anthropologues ? L'objet de cet article est de tenter de montrer comment s'est construite cette recherche qui a évolué de la question des "jeunesses urbaines" face au sida au Cameroun, vers l'analyse critique de la politique publique de lutte contre cette pandémie sur l'ensemble de l'Afrique subsaharienne : de l'intime au politique. Ce texte part des questions liées à la sexualité, mise en cause dans l'expansion de la maladie, pour épouser des interrogations politiques sur ce que l'auteur a appelé "un modèle dissonant de politique publique". L'article vise à présenter les liens entre des choix théoriques et des rencontres, entre un voyage interdisciplinaire et des concours de circonstances qui ont construit, de concer, un objet de recher en perpétuel changement.

Mots-clés : Sida - Afrique - Cameroun - Politique publique - Jeunes - Science politique - Socio anthropologie - Interdisciplinarité.