Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

RESUME



 

 

 

 

 

Brigitte BERTONCELLO, Sylvie BREDELOUP, " La privatisation des marchés urbains à Abidjan : une affaire en or pour quelques-uns seulement "



Engagées dans le cadre d’une privatisation des services publics, les
mutations de l’offre commerciale favorisent des recompositions spatiales dans la ville africaine et exacerbent les ségrégations déjà à l’œuvre. Alors que la puissance publique, en tant que représentant de l’intérêt général, s’était efforcée, par le passé, d’assurer pour tous une égalité d’accès à l’économie et à la société urbaines, la délégation des marchés urbains à des acteurs privés semble conduire à l’exclusion des commerçants mais aussi à celle des consommateurs les plus démunis, les plus " étrangers " ou les plus isolés. Exceptionnelles semblent en effet les dispositions prises par les nouveaux gestionnaires pour sauvegarder l’intérêt des plus faibles, pour
leur proposer des formules de vente ou de location mieux adaptées à leurs ressources. Les délégataires des marchés n’ont pas fait leur l’objectif de la collectivité d’autant qu’ils n’y ont pas toujours été conviés par les municipalités essentiellement préoccupées par les retombées électorales de ces investissements.


Mots clés : Services publics marchands – Initiatives citadines –
Gestion urbaine – Partenariat public/privé – Régulation sociale –
Dispositifs gestionnaires – Marchés – Privatisation – Abidjan – Système Build Operate and Transfert.