Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

Jean COPANS, " Afrique noire: un État sans fonctionnaires? "



Il s’agit d’expliquer le paradoxe qui veut qu’avec la multiplicité des théories concernant l’État en Afrique noire, le bilan des études empiriques consacrées à la fonction publique et à l’administration comme aux fonctionnaires soit très pauvre, quelle que soit la tradition disciplinaire ou nationale des sciences sociales. En devenant un objet purement politique, surtout après les périodes d’ajustement, de crise et de démocratisation, l’État semble avoir perdu sa qualité de corps social bureaucratique. Après un examen rapide des quelques éléments disponibles pour une sociologie des fonctionnaires (tant au niveau global que local ou sectoriel), nous examinons les causes possibles de ce désintérêt: la dynamique de l’approche du " politique par le bas " au cours des années 1980-2000, l’absence de sociologie de l’organisation appliquée ou extrapolée aux États africains et le décrochage thématique qui s’en est suivi. Les travaux plus récents sur la corruption (notamment en matière de développement) ou sur la privatisation des fonctions de l’État ne solutionnent pas le problème. Pourtant, l’existence sociologique des appareils d’État nécessite une approche empirique et une perspective aussi bien historique que comparatiste.

Mots clés : Afrique noire – Administration – Bureaucratie – Corruption – Fonctionnaires – Organisation.