Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé

 



 

 

 

 

Agnès ADJAMAGBO, Agnès GUILLAUME, " La santé de la reproduction en milieu
rural ivoirien "


En 1994, le programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement du Caire mettait en avant " le droit de tous, hommes et femmes, à accéder à une meilleure sexualité et santé de la reproduction " et identifiait comme prérequis l’établissement de relations de " respect mutuel et d’équité entre les sexes ". En Afrique subsaharienne, cette condition est loin d’être acquise. En milieu rural notamment, cette équité revêt des enjeux économiques, sociaux et identitaires qui rendent sa réalisation difficile. Cet article met en lumière ces enjeux en s’appuyant
sur une étude quantitative et qualitative menée en Côte-d’Ivoire dans la région de Sassandra, spécialisée dans les cultures de rente. La dynamique des statuts féminin et masculin observée révèle un déséquilibre flagrant du partage du pouvoir économique et social entre les sexes. La logique patriarcale constatée sur le plan économique se reflète dans la sphère domestique et privée. L’homme qui contrôle la production et la commercialisation des cultures est le principal pourvoyeur de liquidité dans le ménage et joue un rôle essentiel dans la prise en charge des dépenses,
les choix en matière de santé, ainsi que dans le domaine de la régulation des naissances. De telles conditions rendent incertaine l’émergence d’un modèle conjugal où prédominent respect mutuel et équité des sexes, jugés nécessaires pour l’exercice de choix libres et conscients en matière de santé de la reproduction.

Mots clés : Relations hommes-femmes – Mode de production – Accès aux soins – Sexualité – Régulation des naissances.