Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 


Geneviève Gasser, " Être jeune à Ziguinchor "



Les récits de vie de jeunes à Ziguinchor révèlent qu’une partie d’entre eux vivent en apparence sans histoire. Ils montrent par leur manière d’être et de faire qu’ils partagent les références culturelles des jeunes Sénégalais ainsi que celles du temps mondial, notamment en voulant apprendre l’anglais. Un second groupe s’identifie à la lutte armée pour l’indépendance de la Casamance. Un petit nombre d’entretiens a montré que ces jeunes reprennent, sans l’altérer substantiellement, le discours de légitimation de la guerre tenu par le MFDC (Mouvement des forces démocratiques de la Casamance). Ces jeunes soulignent pourtant que le sous-emploi dans leur région est une cause du conflit, et cette opinion leur est propre. La frontière entre les premiers et les seconds n’est pas nette, les jeunes peuvent passer d’un statut à l’autre, sans contradiction. L’enquête n’apporte pas de réponse définitive à la question de savoir ce qui pousserait ces sympathisants à prendre réellement le statut de jeunes guerriers. Il pourrait exister des bandes armées, constituées de jeunes ayant une autonomie complète par rapport au MFDC.

Mots clés : Ziguinchor – Casamance – Jeunes – Conflit casamançais – Sous-emploi – État sénégalais – Mondialisation.


 

te