Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

 

 

 

Alain KARSENTY, " Forêts tropicales et mondialisation : les mutations du marché international des bois "


Au cours de ces vingt dernières années, le marché international des bois tropicaux s'est considérablement modifié, et la division bien marquée du travail entre des pays du Sud, exportateurs de matière première, et pays du Nord, transformateurs du bois brut et consommateurs, s'est brouillée avec l'industrialisation de la filière bois dans plusieurs pays du Sud-Est asiatique. Ces stratégies volontaristes d'industrialisation, dont l'Indonésie est l'exemple emblématique, s'appuient sur des mesures d'interdiction d'exporter du bois non transformé. Elles ont débouché sur un assèchement partiel du marché international des grumes et l'apparition de surcapacités de production, notamment dans les pays conduisant de telles politiques de protection effective de leur industrie du bois. Cette situation de déséquilibre a conduit de puissants groupes asiatiques, notamment malaisiens, à développer une stratégie globale de prise de contrôle des massifs forestiers de l'ensemble de la ceinture intertropicale. Ce phénomène de déploiement international en dehors de la zone d'origine de ces firmes se double, en Indonésie et en Malaisie, d'une politique de conversion des espaces naturels de forêts en espaces artificialisés dévolus aux plantations agricoles ou aux arbres à croissance rapide destinés à la fabrication de pâte à papier. Le changement d'échelle des investissements dans la foresterie rend de plus en plus tangible la tension entre les temporalités économique et financières d'une part, et naturelles d'autre part. Cette dynamique de mondialisation des stratégies des firmes conduisant l'exploitation forestière, et les processus de décision qui l'accompagnent, incitent à considérer de manière plus large la problématique de gestion durable des forêts, son rapport avec les plantations et les enjeux d'utilisation des terres. Enfin, les perspectives de la mise en place d'un marché international des permis d'émission de gaz à effet de serre augurent de possibles changements d'usages des espaces et des ressources forestières et annoncent un renforcement du poids des nouveaux acteurs "globaux" que sont les grandes ONG internationales de conservation.

Mots clés : Forêts tropicales – Exploitation du bois – Mondialisation – Marché des bois tropicaux – Industries du bois – Industrie de la pâte à papier – Gestion durable – Gestion des ressources naturelles – Permis d'émission de gaz à effet de serre.