Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

Catherine BENOIT, " Surveillance épidémiologique du sida à Saint-Martin/Sint-Maarten (Caraïbe) (1991-1997) "



La reconnaissance de l’existence de l’épidémie de sida à Saint-Martin/Sint-Maarten, île binationale de la Caraïbe, a eu lieu tardivement. Les premiers cas n’ont été identifiés qu’en 1991. On montrera que la rationalisation de la sous-estimation de l’épidémie s’appuyait sur les définitions OMS du stade sida valables pour l’Europe, constructions épidémiologiques culturelles et politiques, car ces définitions qui régissent la surveillance de la maladie en France par le réseau national de santé publique, ne tiennent compte ni des caractéristiques cliniques des populations caraïbéennes, ni de l’absence de moyens de diagnostic de certains centres hospitaliers non métropolitains. Ceci fut réalisable dans le contexte politique et économique d’une zone franche, où l’on faisait peu de cas de la population touchée, pour l’essentiel d’origine étrangère. À Sint-Maarten, le sida n’étant pas une maladie à caractère de déclaration obligatoire, et n’étant pas considéré comme une priorité de santé publique, cela pour des raisons également géopolitiques, l’épidémie peut être encore en 1999 considérée comme inexistante.

Mots clés : Sida – Saint-Martin/Sint-Maarten – Caraïbe – Migration – Géopolitique – Épidémiologie.