Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

Étienne GERARD, " Être instruit, en tout cas. Représentations du fait scolaire en milieu urbain (Burkina Faso) "



Au Burkina Faso, le champ scolaire se recompose à la faveur d’un processus d’appropriation de l’école et de vulgarisation de la culture scolaire. L’école a largement été destituée par les différentes politiques scolaires et par ses propres échecs. Elle reste cependant appréciée pour sa capacité à livrer les rudiments de l’instruction et le diplôme, tous nécessaires aujourd’hui pour s’adapter aux évolutions socioéconomiques en cours. Les représentations de l’école et du fait scolaire traduisent cette dualité : elles sont à la fois héritières d’une mystification passée de l’école et révélatrices d’une prise en compte du principe de réalité selon lequel cette institution ne peut pas tout et est à la fois indispensable pour l’intégration sociale en milieu urbain. La scolarité elle-même est devenue une norme sociale. Ainsi les légitimités de la scolarisation changent-elles, de même que ses rationalités. Les stratégies et logiques sociales de scolarisation mettent aussi au jour cette évolution. D’une part, la demande d’éducation est de plus en plus forte; d’autre part, les stratégies elles-mêmes se diversifient, à la mesure des contradictions qui marquent de plus en plus le " fait scolaire ". C’est ainsi l’ordre scolaire et, plus profondément, le champ des savoirs qui sont ici en pleine transformation.


Mots clés : Burkina Faso – Représentations du fait scolaire – Stratégies de scolarisation – Logiques sociales de scolarisation – " Ordre scolaire " – Culture scolaire – " Champ des savoirs ".