Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

Marc-Antoine DE MONTCLOS, " Les reconstructions identitaires de l’exode : les réfugiés somaliens à Mombasa (Kenya) "



Quand il s’agit de réinstaller des réfugiés dans un pays tiers, la difficulté est de trier les groupes les plus marginalisés en fonction du degré de discrimination dont ils ont été victimes. Le lobbying des réfugiés joue beaucoup dans ce domaine, si bien que certains responsables des programmes de resettlement en sont maintenant à parler de falsification, voire d’escroquerie. À Mombasa chez les réfugiés somaliens susceptibles de prétendre à l’expatriation, on a ainsi assisté à de sensibles altérations historiques et identitaires dans l’élaboration de " discours minoritaires ". Les descendants d’esclaves bantous, pour qui avait été prévue une installation sur la terre de leurs ancêtres en Tanzanie, ont par exemple préféré se faire appeler Mushunguli plutôt que Gosha, le nom qu’on leur donnait en Somalie. Les marchands métis des ports de la côte, eux, ont décidé de se regrouper sous un terme générique qui reprenait le nom de Benadir désignant le Grand Mogadiscio…

Mots clés : Réfugiés – Minorités – Somalie – Kenya – Benadir – Brava – Bantou – Bajun – Sab.