Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé



 

 

 

 

Comi T. TOULABOR, " Violence militaire, démocratisation et ethnicité au Togo "



La violence militaire est une donne permanente du processus de démocratisation au Togo. Elle est l’œuvre d’un groupe de militaires d’origine kabiyè, l’ethnie du général Eyadéma, très prépondérante au sein de l’armée. La cause essentielle en est l’instrumentalisation de la culture kabiyè opérée par le chef de l’État en se servant des luttes initiatiques des evala comme vivier de recrutement. Cette violence interpelle quant à sa légitimité dans la construction d’un État de droit, et invite à reconsidérer la vision absolutiste de la souveraineté en droit international qui confère des droits régaliens à un État sur sa population.

Mots clés : Togo – Armée – Ethnicité – Violence – Démocratisation – Eyadéma – Kabiyè – Légitimité – État de droit – Souveraineté.