Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé



 

 

 

 

Laurent BAZIN, " Domination extérieure et dénonciations ethniques en Côte-d’Ivoire "



Le champ africaniste est marqué dans les années quatre-vingt par le rejet des théories de la dépendance et l’attention portée aux dynamismes endogènes des rapports sociopolitiques. Ce revirement a permis en particulier une meilleure compréhension de l’histoire politique de la Côte-d’Ivoire. Il a ainsi été établi que la formation des ethnies était indissociable de l’expansion de l’économie de plantation et de la constitution d’un État national. Il reste que ces résultats occultent une domination extérieure dans une période où elle se renforce et alors que sa dénonciation occupe localement une place centrale dans les débats politiques. Partant de ce constat et de résultats d’enquêtes ethnologiques sur le secteur industriel, cet article s’attache à réexaminer l’histoire économique et politique de la Côte-d’Ivoire pour montrer que la construction du politique reste prisonnière de la référence coloniale et qu’elle y enferme les affirmations ethniques et nationalistes.

Mots clés : Côte-d’Ivoire – Histoire économique – Histoire politique – Anthropologie industrielle – Décolonisation – Entreprise – Industrialisation – Ethnies – Formation de l’État – Champ politique.