Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

 

 

 

 

Éric LEONARD, " Crise des économies de plantation et trafic de drogues en Afrique de l'Ouest : les cas ivoirien et ghanéen "


Avec un décalage de trente ans, le Ghana puis la Côte-d'Ivoire ont été le théâtre d'un boom cacaoyer de grande ampleur et ont occupé tour à tour une position hégémonique dans le marché mondial. L'impact de cette spécialisation a été tel qu'une grande partie du monde rural, mais aussi l'ensemble de la société civile et du système politique s’est structuré autour des revenus générées par les exportations de cacao. L'épuisement des réserves forestières, support essentiel de la culture du cacao, et la dépression prolongée des cours mondiaux se sont ainsi traduits par une crise qui s'est répercutée à tous les niveaux de la société. Corrélativement, on a pu assister à une véritable explosion de la production et du trafic de marihuana. À l'issue du cycle cacaoyer pionnier, la culture du cannabis semble ainsi s'imposer comme la plus pertinente et la plus accessible des reconversions pour les paysans, comme pour les réseaux marchands et les élites administratives.

Mots clés : Cycle cacaoyer – Fronts pionniers – Économie paysanne – Reproduction sociale – Innovation – Reconversion – Élites politiques – Marihuana.