Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

 

 

 


Jean-Pierre JACOB, " Pourquoi les Winye ont-ils cessé de cultiver leurs champs permanents en 1986 ? (Burkina Faso) "


La culture des champs permanents du village d'O. (winye, pays gurunsi, Burkina Faso) a été abandonnée en 1986, ce qui ne laisse pas de poser un problème intellectuel aux villageois. Rejetant les explications structurelles en termes d'avancée de la culture cotonnière, ceux-ci mettent plutôt l'accent sur la faiblesse de "l'engagement social" propre aux ressortissants de leur communauté, en soulignant que là où cet engagement persiste, la production continue d'être assurée. L'article tente d'opérer une traduction des enjeux institutionnels sous-jacents à cette manière de voir et décrit les tentatives récentes, et qui ont en grande partie échoué, de réinvestissement des champs permanents pour des cultures nouvelles (arboriculture, maraîchage) et pour une catégorie sociale spécifique (les jeunes). Il montre qu'en l'absence d'un consensus sur les objectifs de production et les moyens de les accomplir entre les différents groupes sociaux, aucune institution locale n'est mobilisable pour favoriser l'accès à la ressource et sa valorisation.

Mots clés : Champs permanents – Institutions locales – Systèmes de production – Coton – Maîtrise foncière – Maraîchage – Winye – Gurunsi – Burkina Faso.