Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

 

 

 



Isabelle DROY : " Que sont les greniers à riz devenus ? (Madagascar) "
À Madagascar, les grands périmètres irrigués, en particulier ceux du lac Alaotra et de Marovoay, sont considérés depuis plusieurs décennies comme les "greniers à riz" de l'île. Sous la Ie République, la vocation nationale assignée à ces périmètres justifie le contrôle de l'espace et de la production par des sociétés d'aménagement publiques ou parapubliques : réaménagement foncier, organisation de la production et de la commercialisation. Ce modèle dirigiste a été mis en porte-à-faux lors des changements politiques et économiques de la IIe République. La crise de l'autorité centrale est responsable du dépérissement des sociétés d'aménagement, provoquant la dégradation des infrastructures hydroagricoles et la désorganisation de la production. Pour faire face à la crise du secteur rizicole, une nouvelle politique du riz, articulée autour de trois grands axes, est mise en place : libéralisation de la commercialisation du paddy, réhabilitation d'une partie des réseaux hydroagricoles, transfert aux usagers de la gestion des infrastructures. Cette politique est appliquée depuis une décennie dans différentes catégories de périmètres rizicoles, avec certains tâtonnements et revirements. Les résultats sont plutôt médiocres tant en termes de productivité rizicole que de maintien des infrastructures. Ces grands aménagements posent le problème du contrôle différentiel de l'espace entre le niveau de maîtrise des sociétés locales et celui incombant à l'État.

Mots clés : Irrigation – Désengagement de l'État – Libéralisation – Riz – Prix au producteur – Transfert de gérance.