Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

 

 

 



Rachel RAVELOSOA, François ROUBAUD, " La dynamique de la consommation des ménages dans l’agglomération d’Antananarivo, 1965-1995 (Madagascar) "


Les données de la comptabilité nationale font état d'une régression continue de la consommation par tête depuis l'indépendance, qui atteint 45 % en 1995. Cependant, ces données prêtent à discussion, compte tenu de la piètre fiabilité des données officielles. L'objet de cette étude est de confronter les données des cinq enquêtes budget-consommation disponibles depuis 1960, pour tenter de mettre en évidence la véritable dynamique de la consommation sur longue période. Bien que généralisée, la chute de la consommation a affecté différemment les groupes sociaux. Si le sens et la nature des recompositions à l'œuvre caractérisent bien les changements successifs de politique économique, sur longue période on observe une double régression : chute des niveaux de vie et accroissement des inégalités. Pourtant, les ménages ont mis en œuvre toutes les stratégies en leur pouvoir pour contrecarrer les effets de la crise : mise au travail généralisée de la main-d'œuvre familiale, changement dans les comportements de consommation. Les réponses des ménages n'ont pas été seulement individuelles, mais aussi collectives et politiques. Mais ces efforts se sont révélés infructueux, l'ampleur des chocs macroéconomiques ne laissant qu'une marge de manœuvre dérisoire aux ménages. Compte tenu des niveaux de consommation actuels, les tendances passées sont insoutenables. La stratégie de croissance tirée par les exportations est incompatible avec une régression sans fin du marché intérieur.

Mots clés : Consommation – Pauvreté – Dynamique de long terme – Comportement des ménages.