Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

 

 

 



Christian SANTOIR, " Les naufragés du fleuve : le problème des réfugiés mauritaniens dans la vallée du fleuve Sénégal "


En 1989 et 1990, la Mauritanie expulse plusieurs dizaines de milliers de personnes originaires, pour la plupart, de la rive droite du fleuve Sénégal. Ces expulsions sont l'aboutissement, entre autres, de la crise identitaire que connaît la Mauritanie, située à la charnière du monde arabe et de l'Afrique noire. L' aménagement de la vallée du fleuve Sénégal, et notamment des régimes fonciers différents d'une rive à l'autre, a cristallisé les heurts entre populations de culture maure et négro-africaine. L'intervention des États mauritanien et sénégalais a contribué à ethniciser le conflit par médias interposés. En 1997, les relations entre les deux États ont repris, mais le problème des réfugiés est loin d'être réglé malgré les retours constatés. Ces retours concernent surtout les populations sédentaires. Sur la rive sénégalaise du fleuve, la majorité des réfugiés sont des agropasteurs peuls dont le sort reste très incertain.

Mots clés : Fleuve Sénégal – Mauritanie – Sénégal - Foncier – Frontière – Peuls – Réfugiés – Irrigation.