Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

 

 

 



Delphine SCHAEFFER-DAINCIART , " Redistribution spatiale de la population et collectivisation au Nord-Vietnam : délocalisation des Kinh et sédentarisation des minorités "



Le peuplement vietnamien se caractérise à la fois par sa diversité ethnique et sa très inégale répartition. Dès 1954, afin de réduire les disparités entre plaines et arrière-pays, le nouveau gouvernement du Nord-Vietnam s’attache à mettre en place une politique de redistribution spatiale de la population. Il organise alors le déplacement de 1,2 million de Kinh du delta vers les régions montagneuses et la “sédentarisation” d’un million de personnes appartenant aux minorités ethniques montagnardes. Ces politiques migratoires sont associées à la grande réforme collectiviste. Cependant, la concentration de ces populations dans les vallées très étroites des milieux montagnards et les difficultés de développement entraînent d’importants problèmes de subsistance. Aujourd’hui, la plupart des habitants de ces régions pratiquent l’agriculture sur brûlis. Les risques d’érosion sont accentués par la déforestation et la surexploitation des terres de pentes. Par ailleurs, de nouveaux mouvements migratoires, spontanés cette fois, s’organisent au départ de ces anciennes régions d’accueil en direction des hauts plateaux du Centre.
o Mots-clés : Nord-Vietnam – Migrations – Sédentarisation – Kinh – Minorités ethniques – Collectivisation – Culture sur brûlis – Environnementalisme.