Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

 

 

 

 

Dolorès KOENIG, Tiéman DIARRA, " Les enjeux de la politique locale dans la réinstallation : stratégies foncières des populations réinstallées et hôtes dans la zone du barrage de Manantali, Mali "


La construction du barrage de Manantali a provoqué, en 1986 et 1987, le recasement de 10 000 habitants de la vallée du fleuve Bafing au Mali. Les planificateurs ont voulu mettre en œuvre un plan de recasement qui tienne compte des toutes dernières connaissances, surtout en matière d'accès aux ressources économiques. Néanmoins, six à sept ans après la réinstallation, une grande partie de la population transférée se plaignait de problèmes d'accès à la terre. Les planificateurs et le personnel du projet n’avaient pas suffisamment pris en compte les aspects politiques du recasement, surtout le rôle tenu par les droits fonciers dans le pouvoir local. Dans cette région, tout déplacement entraînait un processus de hiérarchisation entre villages donateurs de terres et villages réceptionnaires. Puisque les villages réinstallés ne se concevaient pas comme des cadets ou des dépendants, ils se refusèrent à faire aux villages hôtes des demandes foncières complémentaires. C’est pourquoi les terres données par le projet se sont appauvries et les populations recasées ont renoué avec l’agriculture itinérante qui n'obéit pas à une logique d'intensification ni de protection de l’environnement. Le manque de compréhension des règles de la politique locale a aussi mené à des situations imprévues sur le plan social, comme l’altération du statut des chefs des villages recasés. Des exemples de conséquences économiques et politiques survenues à la suite de l'exécution du recasement sont présentées et des suggestions pour une meilleure planification sont présentées.

Mots-clés : Recasement – Mali – Afrique occidentale – Politique locale – Planification de projets de développement – Foncier.