Audiovisuel Cartographie Documentation Infothèque

Résumé


 

 

 

 

 

 

 



Christian SANTOIR
" Une ressource “durable” : l’élevage chez les villageois du Fouta (vallée du fleuve Sénégal) "


L'élevage est après l'agriculture la principale ressource économique des paysans de la vallée du fleuve Sénégal. Activité traditionnelle, anciennement pratiquée sur une large échelle, l'élevage rencontre actuellement de réelles difficultés. La raréfaction des pâturages due aux sécheresses répétitives, le bouleversement des systèmes de production dû à une orientation progressive vers la culture irriguée, remettent en cause le maintien de l'élevage au sein des activités familiales. Cette activité évolue tout au long de la vallée; la haute vallée, mieux arrosée, apparaît comme une grande région d'élevage alors que, plus en aval, les troupeaux sont plus rares et composés d’une seule espèce animale. L'observation récente montre que paradoxalement, et malgré d'énormes difficultés, les paysans wolof, toucouleur et soninke ont essayé, à tout prix, de conserver ou de reconstituer un cheptel relativement important où les ovins dominent. L'élevage reste encore le principal, et le seul, investissement sur place. Devant l'insécurité de l'agriculture traditionnelle ou irriguée, il est encore le meilleur moyen de compenser les déficits vivriers, ce qui explique que l’exploitation du cheptel soit très parcimonieuse. Cependant, une évolution apparaît. Adapté aux nouvelles conditions du milieu, mais aussi aux conditions du marché, l'élevage paysan se caractérise également par une meilleure prise en charge des animaux par leurs propriétaires. Le problème pour le développement, dans la vallée du Sénégal, est donc d'accompagner l'effort des paysans pour maintenir une activité fondamentale. Ils ont montré que cela était faisable et qu'ils étaient très attachés à cette forme de diversification des systèmes de production.

Mots-clés : Élevage paysan – Sécheresse – Aménagements agricoles – Systèmes d'activité – Culture irriguée – Vallée du Sénégal.