Les manuscrits sont à envoyer au Comité de rédaction :

Revue autrepart

IRD
Secrétariat de rédaction
32, avenue Henri Varagnat
93143 Bondy cedex
Tél. 01 48 02 55 40

E.Mail : autrepart@ird.fr


Conditions de publication


Les manuscrits sont publiés en français et exceptionnellement en anglais. Toutefois, le Comité de rédaction accepte les manuscrits rédigés en espagnol et portugais, à charge pour l'auteur, quand le manuscrit est retenu pour publication, d'en assurer la traduction.
Les manuscrits sont soumis à l'appréciation de deux lecteurs. Les propositions de corrections sont transmises à l'auteur par le Comité de rédaction.


Présentation des manuscrits


Le titre est suivi des nom, prénom, qualité, affiliation et adresse professionnelle de l'auteur.
Les articles ne doivent pas excéder 50 000 signes (caractères + espaces) incluant :

- l'espace des figures (en moyenne 1 500 signes)
- les notes de bas de page
- la bibliographie
- un résumé (1000 signes maximum)
- des mots clés (10 maximum)

Tout texte est saisi "au kilomètre" (sans tabulation) sous logiciel Word, la police utilisée est Times 12. Sa structure doit se limiter à une hiérarchie de deux intertitres.

Le nombre de notes infrapaginales maximum est de 20, la police des notes est Times 9.

Les notes de lectures


Les notes de lecture ne doivent pas excéder 7 500 signes (caractères + espaces)


Illustrations


Sont appelées figures : les cartes, graphiques et tableaux. Elles sont numérotées en continu conformément aux appels mentionnés dans le texte : (fig. 1) ; (fig. 13).
Dans la mesure du possible, les figures sont présentées sous forme de fichiers informatiques (préciser le logiciel utilisé) si possible dans les formats Excell5, Adobe Illustrator 5.5, Canevas, à défaut dans les formats de fichier tiff ou eps.
Dans le cas contraire, les originaux sont acceptés sur support transparent. La lisibilité du trait doit pouvoir supporter un format d'impression 117 x 190 mm. Les noms sont reportés avec le titre de la figure et la légende détaillée sur une feuille séparée. N'utiliser qu'une seule police de caractère. Les photocopies annotées ou corrigées de cartes publiées ailleurs ne sont en aucun cas acceptables. La carte ou la figure doit être un original tracé à la main ou par imprimante, où figurent uniquement :

- en trait noir sur fond blanc : les limites de zones ou les objets linéaires, les lettres des noms portés sur la carte, les éléments de légende tels que l’orientation graphique de la carte (Nord-Sud) et l’échell  ;

- en hachure ou en plat de noir et gris : les trames figurant le contenu de zones ou les objets surfaciques ;

- cette figure porte obligatoirement un numéro (fig. 1 ; fig. 2) dont on trouve citation ou référence dans le texte.

De manière générale il est demandé que les figures soient fournies achevées et sous leur forme finale dès le premier envoi du manuscrit. Par ailleurs il ne faut pas oublier de faire figurer sur les cartes ou croquis géographiques : l’orientation géographique (Nord-Sud), l’échelle géographique, et le titre de la carte, la légende éventuelle, la provenance éventuelle des données de base (source).
Pour les tableaux : ils sont fournis soit sous Excel, soit intégré dans le texte sous Word auquel cas ils doivent être construits à partir de cellules (ne pas utiliser les tabulations ou les espaces).
Les photographies sont des positifs sur papier glacé en noir et blanc. Elles sont identifiées au dos par le numéro d'appel mentionné dans le texte. Leurs légendes sont fournies sur feuilles séparées.


Bibliographie


La police est Times 10 et il est très important de bien présenter votre bibliographie selon les critères ci-dessous exposés.

Les appels bibliographiques apparaissent dans le texte entre crochets avec le nom de l'auteur en minuscules, l'année de parution et, dans le cas d'une citation, la page concernée. Ex. [Vidal, 1996 : 72].
Ne pas inscrire les références bibliographiques en notes infrapaginales mais les regrouper en fin de manuscrit selon un classement alphabétique par noms d'auteurs en respectant la présentation suivante :
BENOIT M. [1988], "Les Bowébés du Kantoora (Sénégal) : à propos de l'état pastoral", Cahiers des Sciences
humaines, 24 (3) : 379-384.
HARRIS D.R. (éd) [1980], Human Ecology in Savanna Environment, London, Academic Press, 522 p.
GARRY G. et GRASSIN J. [1994], "La prise en compte du risque d'inondation dans l'urbanisme ", in Crises et inondations dans le paysage français, Paris, SHF : 763-880.
SAUGERA J.-P. [1995], Bordeaux, port négrier (XVII -XVIII siècles) Paris, Karthala,
384 p.
SAVIGNAC E. [1996], La Crise dans les ports, Paris, La Documentation française, 200 p.